AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
 

 Quotidien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Quotidien Mer 30 Mai 2012 - 19:14

Quotidien

    Les articles de cette section devraient vous être utiles pour mieux cerner le quotidien d’un sujet de l’Empire de Sheng Hui. Ce sont essentiellement des données pratiques.
Di Zao Zhe
Dieu de la créationavatarNombre de messages : 313
Âge : Indéfini
Sexe : Indéfini
Autres comptes : Esprit Renard, Jian Lou
Karma : 224
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Le calendrier Mer 30 Mai 2012 - 19:18

Le calendrier


Les années sont comptées à partir de la fondation de l’Empire. Chaque année est découpée en douze Lunes. Il y a cinq semaines par Lune, six jours par semaine et vingt-quatre heures par jour. On compte également quatre saisons par an, chacune durant trois Lunes.

Les saisons

  • Hiver : de la 1ère Lune à la 3ème Lune.
  • Printemps : de la 4ème Lune à la 6ème Lune.
  • Été : de la 7ème Lune à la 9ème Lune.
  • Automne : de la 10ème Lune à la 12ème Lune.


Les Lunes

  • 1ère Lune : les Flocons
  • 2ème Lune : les Givres
  • 3ème Lune : les Eaux
  • 4ème Lune : les Fanes
  • 5ème Lune : les Floraisons
  • 6ème Lune : les Akènes
  • 7ème Lune : les Baies
  • 8ème Lune : les Faines
  • 9ème Lune : les Récoltes
  • 10ème Lune : les Ocres
  • 11ème Lune : les Alezanes
  • 12ème Lune : les Nues


Les semaines d’une Lune

Cette dénomination existe mais elle est peu usitée :
  • 1ère semaine : Nouvelle Lune
  • 2ème semaine : Croissant Austral
  • 3ème semaine : Pleine Lune
  • 4ème semaine : Croissant Boréal
  • 5ème semaine : Lune Noire


Les jours d’une semaine

  • 1er jour : Yue Ri
  • 2ème jour : Huo Ri
  • 3ème jour : Shui Ri
  • 4ème jour : Tu Ri
  • 5ème jour : Kong Ri
  • 6ème jour : Guang Ri


Voici deux manières de dater un jour :
    Le 3ème Yue Ri des Eaux de l’an 1000.
    Yue Ri de la Pleine Lune des Eaux de l’an 1000.
Di Zao Zhe
Dieu de la créationavatarNombre de messages : 313
Âge : Indéfini
Sexe : Indéfini
Autres comptes : Esprit Renard, Jian Lou
Karma : 224
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Voyager dans l'Empire de Sheng Hui Ven 31 Aoû 2012 - 21:35

Voyager dans l’Empire de Sheng Hui


Sheng Hui est un vaste pays, il est donc de bon ton de se demander : mais comment c’est-y qu’on va d’un bout à l’autre ? Et pis d’abord, ça ressemble à quoi, c’machin ? Comme je vis pour vous satisfaire, voici sans plus attendre la réponse à toutes vos interrogations les plus secrètes (et les moins secrètes, aussi, tant qu’on y est).

La carte de l’Empire

Télécharger en moyenne résolutionTélécharger en haute résolution

Les moyens de transport

    Les petons

Hé oui ! Le moyen de locomotion favori des sujets de l’Empire, c’est pedicus jambus ! Que vos petits pieds soient confortablement installés dans d’épaisse bottes bien luisantes ou que vos grands panards s’étalent dans des sandales miteuses, vous ferez beaucoup de marche à pied. Surtout si vous n’êtes pas un marchand de bœufs ou assez riche pour posséder ou louer un moyen de locomotion plus adapté (il y a toujours le vol, mais c’est pas bien, vilain).

    La charette

Pas beaucoup plus rapide que vos chères gambettes, mais nettement moins fatiguant pour elles, il y a la charrette du paysan, tirée par des boeufs, le plus souvent. Si vous voyez un agriculteur qui fait tirer son véhicule par des chevaux, vous pouvez supposer sans trop vous tromper qu’il n’a pas trop de problème avec son percepteur. Quelques paysans généreux accepteront peut-être de vous faire voyager sans frais à bord de leur véhicule, mais il faut vous accommoder de sa cargaison et il y a peu de chance qu’il change son itinéraire pour vos beaux yeux.

    Le cheval

Le cheval est un moyen de transport drôlement pratique, même s’il fait un peu mal au popotin. Le problème du cheval, c’est que c’est cher ces bêtes-là. À moins d’être né dans les Plaines de Kong, où l’élevage de chevaux est la tradition la plus ancrée dans les mœurs, il faut débourser un sacré pactole pour devenir propriétaire d’un fier destrier. Bien sûr tout dépend de la forme physique de l’animal. Un vieux canasson malade est nettement plus bon marché qu’en fringant cheval de course.
Pour les bourses plus modestes, il existe cependant la possibilité de louer une monture. En effet, dans chaque ville importante, l’on trouve une poste qui fournit des chevaux sellés pour la durée d’un trajet. Ces postes permettent également aux voyageurs de laisser leur monture se reposer et se nourrir, bien que le plus souvent ils préfèrent la confier aux soins du garçon d’écurie de l’auberge où ils logent. Le cheval est également le moyen de transport le plus rapide connu à ce jour (mais des rumeurs prétendent que cela ne durera pas).

    La voiture

Ce moyen de transport est exclusivement réservé aux plus riches sujets de l’Empire, qu’ils soient nobles, marchands fortunés ou hauts fonctionnaires. La voiture est un véhicule fermé, tiré par deux à quatre chevaux (plus y a de canassons, plus c’est cher !). C’est non seulement le moyen le plus agréable de voyager, mais également un signe de richesse très en vogue. L’on aime à se vanter du nombre de carrosses que l’on possède, de la qualité des chevaux et de la richesse des bas-reliefs sur le bois du véhicule.

    La jonque

Il en existe de diverses sortes. des jonques de mer, des jonques de lac, des jonques fluviales, des jonques marchandes, des jonques de pêche, des jonques de plaisances. Elles permettent aux sujets de l’Empire de voyager sur l’eau. Il en existe de différentes tailles, mais en ce moment même, le chantier naval de Diao Deng cache dans ses entrailles les plus gros navires jamais vus, capables, dit-on, de transporter des mois de provision. Quelqu’un semble encore avoir suggéré des idées de grandeur absurdes à notre cher Souverain... Les jonques de plaisance sont extrêmement rare car excessivement coûteuses. Seuls l’Empereur et quelques Seigneurs de Guerre en possèdent.

Les grands axes de circulation

Il existe de nombreux sentiers, chemins et routes dans l’Empire, mais certains sont plus importants que d’autres, par leur fréquentation et par leur histoire.

    La route côtière

Une vieille route longe la côte Nord de l’Empire. Construite originellement pour relier les villages de pêcheurs, cette route est à présent très appréciée des riches sujets qui construisent peu à peu de grandes maisons secondaires le long de la côte afin de pouvoir profiter de l’air marin quand bon leur semble. Elle relie Diao Deng et le Chaos de Tu. Moins fréquenté que l’axe Diao Deng - Du Hui, cette route est parfois utilisée pour ceux qui souhaitent rejoindre les montagnes discrètement et dans le calme. Quelques bandes organisées commencent à s’y installer, souhaitant profiter de l’imprudence des nobles qui passent par là.

    La route de la Feng Fu et le fleuve

La Feng Fu est l’axe de transport le plus important du pays. Les jonques abondent sur ses eaux navigables, transportant toutes les marchandises du pays, et la route qui longe son lit est très fréquentée, autant par les voyageurs de marque que par les nombreux paysans qui peuplent les Berges Dorées. C’est également la route la plus sûre du pays, les soldats patrouillant en nombre sur toute sa longueur.

    La route de Cheng Bao

À l’inverse, celle-ci est la moins fréquentée du pays. Son tracé a même tendance à s’effacer dans les sables du Bassin de Sha. Néanmoins, l’Empereur actuel tient à son entretien régulier et les choses semblent s’arranger un peu. Nul doute que cette décision vient de son appréciation pour la famille seigneuriale locale. Cette route relie Diao Deng, Cheng Bao, la ville en ruine, et Du Hui, la capitale. Feng Sha, la ville nomade, tend à se positionner près de cette route. Quelques bandits rôdent dans les parages, mais ils sont assez rares.

    La route forestière

Cette route traverse une partie non négligeable de la Forêt de Ren Sheng, partant de la route de la Feng Fu pour rejoindre Jiao Mu, reliant ainsi la ville côtière de Diao Deng au chef-lieu forestier. Une branche de cette route rejoint également la route du plateau pour atteindre Zhuang plus rapidement. Si cette route est particulièrement agréable, elle est aussi infestée de bandits, car l’ombre des arbres est tout à fait propice aux guets-apens. Sa réputation de dangerosité fait qu’elle est de moins en moins fréquentée, les voyageurs préférant alors passer par la capitale pour se rendre à Jiao Mu. Malgré cela, les criminels restent dans les parages, habitués aux lieux. Certains considèrent même la forêt comme leur foyer et, paradoxalement, n’aime pas y voir les voyageurs. Ils attaquent parfois les convois sans rien voler, juste pour dissuader les importuns.

    La route Sud

Cet axe relie Du Hui, Jiao Mu et Zhuang. C’est la seconde route la plus importante du pays. Elle est très fréquentée par les voyageurs qui se rendent en pèlerinage à Jiao Mu et par les éleveurs qui font paître leurs troupeaux dans les Plaines de Kong.

    La route du plateau

Peu parcourue, la route du plateau sert exclusivement à relier les villages du Plateau du Vent. Ce sillon à travers les steppes est essentiellement parcouru par des paysans, surtout des éleveurs et leurs troupeaux. Elle voit donc peu de véhicules passer et aussi peu de bandits, car la route est bien trop à découvert.

    La route montagnarde

Connue pour être la plus longue et plus pénible route de Sheng Hui, elle forme de nombreux lacets au sein du Chaos de Tu. Elle est très dangereuse, non seulement à cause des effondrements, des éboulements et de toutes les difficultés causées par le terrain, mais aussi par la faute des bandits, moins nombreux que dans le reste du pays, mais nettement plus coriaces. On dit qu’ils suivent un code de l’honneur très strict. Ce qui ne les empêche pas d’être craints, loin de là... Cette route relie Zhuang à la route côtière et à celle de la Feng Fu. Elle est parcourue par toutes sortes de voyageurs : paysans, moines, nobles et marchands.

Les temps de trajet

Trajets / Transports À pieds / En charrette À cheval / En voiture En jonque
Du Hui / Diao Deng
route de la Feng Fu
de 12 à 15 jours de 4 à 7 jours de 2 à 5 jours
Du Hui / Cheng Bao
route de Cheng Bao
de 2 à 3 jours environ 1 jour /
Du Hui / Jiao Mu
route Sud
de 2 à 4 jours de 1 à 2 jours /
Du Hui / École du Sage Agile
routes de la Feng Fu et montagnarde
de 3 à 6 jours de 1 à 3 jours environ 1 jour
Du Hui / Temple de Huo
routes de la Feng Fu et montagnarde
de 4 à 7 jours de 2 à 4 jours /
Diao Deng / Cheng Bao
route de Cheng Bao
de 6 à 9 jours de 2 à 5 jours /
Diao Deng / Jiao Mu
routes de la Feng Fu et forestière
de 9 à 12 jours de 3 à 6 jours /
Diao Deng / École du Sage Agile
routes côtière et montagnarde
de 14 à 17 jours de 5 à 7 jours /
Diao Deng / Zhuang
routes de la Feng Fu, forestière et du plateau
de 10 à 13 jours de 3 à 6 jours /
Jiao Mu / Zhuang
route Sud
de 2 à 4 jours de 1 à 2 jours /
Zhuang / Temple de Huo
route montagnarde
de 8 à 11 jours de 2 à 5 jours /
Temple de Huo / École du Sage Agile
route montagnarde
de 4 à 7 jours de 2 à 4 jours /
Di Zao Zhe
Dieu de la créationavatarNombre de messages : 313
Âge : Indéfini
Sexe : Indéfini
Autres comptes : Esprit Renard, Jian Lou
Karma : 224
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quotidien

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Quotidien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shèng Huì :: | Archives de Wen Hua :: Bibliothèque de Wen Hua |-
Sauter vers: